Femme au sexe de pain, où se pétrit le genre humain...

Elle a mis ses seins en vitrine,

Encerclé de gerbes ses yeux,

Lustré ses écailles d’ondine,

Ses cuisses à l’écrin soyeux.

 

Elle a mis son coeur en bretelles,

Sa cigarette au bout des doigts,

Ses souvenirs à la poubelle,

Et son sourire fausse joie.

 

Elle a mis sur talons aiguilles,

Telle une invite à chaque pas,

L’attrait de son sexe en coquille,

Désir glaïeul en apparat.

 

A l’instant où le jour décline

Et que la nuit pavoise en bleu,

Au coin des rues, elle tapine,

Le corps soumis comme un prie-Dieu.

 

Statue de chair qui se  profile

Moulée de noir et d’éclairs blancs,

Pour un amour qui se défile

Après l’avoir payée comptant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *