Femme au sexe de pain, où se pétrit le genre humain...

Poème du poète VICTOR VARJAC en hommage à RENE LACROIX dont il était l’ami.

A René LACROIX
In memoriam.

Disparu à jamais
en ce rire d’Avril
où le bois devient vert….
René je ne peux croire
en cette fin abrupte….
Les deux mains du silence
ont refermé la page
où vibrent tes couleurs…
Guet-apens des jaloux
assassinat des lâches ?…
Il manque tant de pas
au sentier de ta vie….
et l’eau du miroir cherche
le pain de ton visage….
Où es-tu à présent
cœur perdu dans l’immense…
J’ignore le chagrin
d’une étoile qui pleure
mais je connais l’absence
qui déchire les jours…
La flamme a dévoré
ton costume de chair
mais ton être et ta joie…
ton regard….ton génie
ont dépassé le Temps !…
Ton souvenir en moi
pulvérise le vide…
l’image et le réel
en un ballet de feu
prolongent le chemin
que la Mort abandonne…

Tu grandiras encore
dans les traits de ton œuvre
offrant à tous les hommes
assoiffés de la Vie
l’heure pleine des Âmes !…

Antibes, le 17 Avril 2011.
Victor VARJAC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *