Femme au sexe de pain, où se pétrit le genre humain...

Je suis tout contre toi, je te dis doucement,
Ces mots que tu attends, que souvent je répète,
Comme une mélopée, une histoire sans fin,
Qui parlent d’autrefois et chassent les tourments.

J’ai ta main, j’ai ta peau, et la nuit qui revient,
Peut garder ses étoiles,
Sa lune et ses mystères.

N’aies pas peur mon aimé, rien ne peut nous atteindre.

Bientôt nous dormirons, je rêverai de toi,
De ce jour souviens-toi, où tu fus mon amant.

La plage s’embrasait d’une lumière blanche,
Tu butinais mon cœur, mes îles Sous-le-Vent,
Et le désir valsait, profilant des soleils,
Qui faisaient de mon corps, un cantique mouvant.

Quand la vague venait se couronner d’écume,
L’amour en avalanche,
Dans tes yeux se noyait.

Le plaisir vagabond, d’une douceur de plume,
Se laquait de velours.

Captive de l’instant,
L’attente promise redevenait rebelle,
Pour saluer complice, un superbe abandon.

Souviens-toi que pour nous, mille lueurs pervenche,
Sublimaient l’horizon d’une fleur aquarelle.

Il nous fallut longtemps, pour de chaque saison,
Apprivoiser l’invite.

Si l’heure se creusait de trop d’incertitude,
Que vacillait l’espoir,
Il y avait ton pas, en écho à ma voix.

Respire ce frisson, fragile et magnifique,
Où s’attarde la vie dans un geste tremblant.

Se colorent à regret, les soupirs du silence,
Ne laissant dérisoire, qu’une larme briller,
En décalcomanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *